YI JING

 

Animatrice: Madeleine BLANCHARD initiée par Pierre FAURE

 

Lieu et horaires:

 

A Chérac, 3 rue de la croix blanche

 

Ateliers le samedi après-midi de 14h à 17h

 

3 à 4 ateliers par saison

 

OCTOBRE   -  REGARDER -  GUAN

L'hexagramme ressemble à une tour sur laquelle nous pourrions monter pour changer de point de vue et prendre du recul. On retrouve aussi l'aspect global d'une port avec l'idée d'un passage. Le Vent en partie supérieure, force d'effacement, qui chasse tout ce qui n'est pas solide et enraciné, est au-dessus de la Terre, force de recueil et de gestation. Comme la lumière qui se retire le temps est à l'intériorisation  et au  bilan. Ce ralentissement nous invite à nous défaire de notre dispersion habituelle et à nous calmer. Pour "voir" il faut élaguer et s'enraciner! Le regard est appelé à changer, à se défaire des références caduques, qui pourtant ont soutenu dans ce qui a été mené à terme. Une conception lus élevée est maintenant nécessaire pour s'abstraire de l'attachement aux réalisations passées.

 

Le  YI  JING

 

   Le Yi Jing, Livre des changements, ou Livre des transformations, ou encore livre des mutations, est un outil de référence qui, au travers  de 64 hexagrammes (figures à 6 traits superposés), permet, à celui qui le consulte, de se situer dans sa réalité énergétique du moment, et de trouver un éclaircissement sur son propre chemin de vie, sur son attitude à tenir, sur le meilleur comportement à suivre pour lui, sur ses choix.

 

  C’est par un tirage préalable, par des pièces ou des baguettes, que ces hexagrammes sont établis, une alternance de traits Yin et de traits Yang se dessine, ils y  combinent leur énergie respective pour finalement donner à la situation pré-visée sa connotation énergétique de l’instant.

 

   Chacun de ces hexagrammes est une véritable histoire où se mêlent divers événements autour de personnages ayant tous des particularités bien précises, un comportement propre à leur place dans la société chinoise, où se développe un mouvement qui signe l’évolution possible du moment présent.

 

   Ces textes s’y rapportant, vieux « seulement » de quelques millénaires, puisque les Chinois font remonter l’origine du Yi Jing à la dynastie SHANG du XVIème au XIème siècle avant JC, sont d’une surprenante modernité et toujours d’actualité face à une situation de notre temps.

   La lecture du Yi Jing est une source historique  très enrichissante et son étude toujours passionnante pour qui s’intéresse à la culture chinoise, à son histoire et aussi …  à  sa propre histoire.

 

 

Le Yi Jing nous enseigne que l'univers ne dure que parce qu'il change, et que l'être humain ne peut s'accomplir qu'en s'accordant à ce rythme.

 

 En nous permettant de "coller" à l'instant, de nous y intégrer par une action juste  parce que appropriée à la circonstance  le Yi Jing agrandit notre liberté et nous aide à apprivoiser notre devenir.

 

 En nous éclairant sur notre position face à un seuil critique, parfois même en nous provoquant, comme le dit Elie Humbert, il nous aide à articuler en nous le Moi et le Soi.

 

 Par sa dialectique pratique du devenir incessant, étrangement accordée aux fondements du vivant, le Yi Jing élargit notre perception des passages et du temps.

 

 Il nous apprend à vivre sans peur l'éternelle nécessité du changement.

 Il nous entraîne à être co-auteur de notre destin.